République Tunisienne
Ministère de l'Industrie

Portail Industriel et Technologique

rssA+AA-

Date:

l'Energie en chiffres  La Tunisie  Le Ministère  Les Publications  L’Agenda  Les Actualités

VOTRE OPINION

À Quelle fréquence visitez-vous le site du Ministère de l’Industrie ?

 Quotidiennement
 2 à 3 fois par semaine
 Pour la première fois
 Rarement
vote | Voir le resultat

Lancement du débat national sur l’énergie

 

Le président de la république, Mohamed Moncef Marzouki et le chef du gouvernement, Ali Laârayedh ont inauguré aujourd’hui 27 juin le lancement du débat national sur l’Energie sous le thème « Quel avenir énergétique pour la Tunisie» de personnalité politiques, des experts, et des activistes dans la société civile.

 


Le débat national de l’énergie a été organisé par le ministère de l’industrie en collaboration avec la société tunisienne d’électricité et du gaz ainsi que l’agence nationale de la maitrise de l’énergie et de différentes entreprises spécialistes dans le domaine de l’énergie.

Dans son mot d’inauguration, le ministre de l’industrie Mehdi Jomâa a souligné la baisse remarquable ces dernières années de la production énergétique en Tunisie avec la hausse de la consommation des produits pétroliers ce qui provoque un déficit récurrent au niveau du bilan d’énergie primaire.

Il a ajouté que la hausse remarquable des prix des produits énergétique a alourdi le budget d’Etat et a augmenté 5% le taux de la subvention d’Etat en matière au niveau de l’énergie entre 2005 et 2013.

M.Jomâa a appelé à l’importance de définir une vision et de nouvelles orientations qui répondent aux actuelles et futures exigences dans un cadre participatif, transparent et responsable en cohérence avec les stratégies adoptées dans d’autres secteurs. De son coté, le chef du gouvernement Ali Laârayedh a souligné l’importance du débat national pour la réussite du processus transitionnel et atteindre les objectifs de la révolution et la nécessité de la mise en place d’une stratégie sur la maitrise de l’énergie et des énergies renouvelables.

il a indiqué l’augmentation de subvention de l’Etat dans le domaine de l’énergie qui a passé de 550 MD en 2010 à 1536 MD en 2011 et 2700 MD en 2012, correspondant également à 10,7% de budget de l’Etat et 4% de produit intérieur brut (PIB). Laârayed a évoqué que la subvention de l’Etat en 2013 pourrait atteindre 2990 MD. Cela a crée un surcharge chez l’Etat selon toujours le chef du gouvernement.

Il a appelé, dans ce contexte et à travers le débat national sur l’énergie à renforcer la production de l’électricité en créant de nouvelles stations de transfert d’électricité, renforcer les investissements en gaz naturel. L’organisation de ce secteur avec la cohérence entre les rôles des différents parties, poursuivre la réalisation des projets déjà programmés, créer des stations éoliennes pour la production de l’électricité et la sensibilisation de l’économie nationale à la consommation énergétique.

il a insisté d’autre part à développer les compétences dans le domaine de recherches scientifiques en énergie, la diversification des ressources d’énergie et d’énergie renouvelables tout en protégeant l’environnement et la révision du cadre législatif, notamment en ce qui concerne la technique et la participation du secteur privé.

de sa part, le président de la république a insisté sur l’importance du débat national dans tous les secteurs affirmant que la tunisie a besoin d’un consensus national dans le secteur de l’énergie pour faire face aux défis pourtant ses petites ressources en énergies. M. Marzouki a affirmé sa confiance aux experts et techniciens tunisiens pour trouver des solutions radicales aux défis de l’énergie en Tunisie tout en respectant la nation, la sécurité et l’environnement.